webleads-tracker


Daimler : plus d'électrique... et 10 à 30 000 emplois en moins

Constructeurs

Le constructeur automobile allemand Daimler, fabricant des Mercedes-Benz, a indiqué mardi qu'il comptait réduire ses coûts de 20% d'ici 2025 et redoubler d'efforts pour électrifier son offre sous pression de la règlementation européenne.

"Les événements de 2020 ont confirmé que notre seuil de rentabilité était trop haut", a expliqué le groupe dans un communiqué à l'occasion de la journée d'investisseurs annuelle, organisée en ligne en raison de la pandémie de Covid-19.

L'objectif d'un cinquième, calculé par rapport aux coûts de 2019, doit être atteint grâce à une baisse des coûts fixes, des "adaptations de capacités" et une "réduction des coûts du personnel", a-t-il dit.

Daimler n'a pas détaillé l'impact sur l'emploi de cette restructuration, qui s'ajoute à un programme d'économies annoncé en fin d'année dernière. Celui-ci prévoit d'économiser d'ici 2022 1,4 milliard d'euros de dépenses liées au personnel et supprimer au moins 10.000 emplois à travers, par exemple, des départs volontaires ou des retraites anticipées non remplacées.

La presse a évoqué quelque 10.000 à 30.000 réductions de postes supplémentaires.

Daimler, contraint de brider rapidement ses émissions de CO2 pour respecter la règlementation européenne, multipliera en parallèle son offre électrique haut-de-gamme, domaine où toute la branche automobile allemande peine à ratrapper son retard sur l'américain Tesla.

"Avec notre nouvelle stratégie, nous soulignons notre intention d'électrifier l'intégralité de nos modèles", a expliqué mardi le patron Ola Källenius, qui peine encore à tirer un trait sur le scandale des moteurs diesels truqués qui a éclaboussé le groupe.

En août, Daimler a accepté de payer au total 2,2 milliards d'euros aux Etats-Unis pour solder le "dieselgate" aux Etats-Unis.

Au coeur de l'offensive électrique: l'arrivée en 2021 de la limousine EQS, construite sur une nouvelle base technologique -- la plateforme -- conçue spécifiquement pour l'électrique et pour laquelle Daimler promet plus de 700 km d'autonomie.

En 2021, Daimler proposera au moins 5 voitures électriques. Le nombre doit doubler d'ici 2025 et atteindra plus de 20 véhicules en 2030 basés sur deux nouvelles plateformes purement électriques au total.

Le nombre d'options thermiques proposées à la vente sera réduit de 40% d'ici 2025 et de 70% d'ici 2030 par rapport à cette année, a détaillé le groupe.

Daimler compte par ailleurs renforcer son positionnement en tant que constructeur de luxe.

Ces annonces interviennent dans un contexte délicat pour l'industrie automobile allemande affectée par la crise du coronavirus alors même que l'électrification et le développement de la voiture autonome nécessitent déjà de lourds investissements.

Daimler a accusé une perte d'exploitation (EBIT) de 1,68 milliard d'euros au deuxième trimestre liée essentiellement à la pandémie.

ys/pcm

© 2020AFP