webleads-tracker


Daimler : perte de 1,68 milliards au 2ème trimestre

Constructeurs

Le groupe Daimler, fabriquant des Mercedes-Benz, a affiché au deuxième trimestre une perte d'exploitation (EBIT) de 1,68 milliard d'euros en raison de la pandémie de coronavirus, qui a entraîné l'effondrement des principaux marchés automobiles mondiaux, selon des chiffres préliminaires publiés jeudi.

Hormis une perte au deuxième trimestre l'année passée, due à des provisions relatives au scandale des moteurs diesels truqués, la dernière perte trimestrielle du constructeur remonte à 2009, en pleine crise financière.

Dans un bref communiqué, Daimler fait toutefois état d'une "reprise meilleure qu'attendue des marchés" et notamment une "bonne performance en juin", entrainant un résultat "au-dessus des attentes" des marchés financiers.

Après des réductions de coûts, notamment la baisse d'investissements, "nous devons poursuivre nos efforts" d'économies face à une demande réduite, a commenté le patron, Ola Källenius.

Après une chute du bénéfice net de 92% à 168 millions d'euros au premier trimestre, Daimler avait prévenu fin avril que le résultat d'exploitation pour la période d'avril à juin sera négatif en raison de "l'impact complet du confinement" imposé pour limiter la propagation de la pandémie.

Les ventes automobiles se sont alors effondrées dès mars dans les principaux marchés européens, après une chute similaire en Asie.

En plus d'un marché en berne, le résultat d'exploitation est plombé par 687 millions euros de charges de restructuration dans le réseau de production, dont le projet de vente de l'usine Smart française à Hambach, en Moselle, qui inquiète les salariés.

Le groupe britannique Ineos du milliardaire pro-Brexit Jim Ratcliffe est en "discussions avancées" pour racheter le site et y construire son futur 4x4, a-t-il annoncé la semaine passée.

Daimler détaille également 53 millions d'euros de charges pour la branche automobile liées à des "procédures judiciaires", alors que le groupe reste englué dans le scandale des moteurs diesels truqués.

Le résultat d'exploitation EBIT ajusté est de -708 millions d'euros. Et, contrairement aux attentes des analystes, le flux de trésorerie -- donnée très observé en pleine crise -- était positif, précise l'entreprise.

Dans les échanges après Bourse sur la plateforme Tradegate, les actions du constructeur s'échangeaient à 20H00 GMT à 38,2 euros, en progression de plus de 1% par rapport au niveau de clôture du marché régulier.

Daimler n'a pas modifié ses prévisions annuelles publiés en avril, quand il avait dit miser pour 2020 sur des ventes de voitures, un chiffre d'affaires et un bénéfice opérationnel "inférieurs" à ceux de 2019.

Le groupe publiera ses résultats trimestriels définitifs le 23 juillet.

Les deux autres grands constructeurs allemands, BMW et Volkswagen, s'attendent également a une perte au deuxième trimestre.

ys/oaa

© 2020AFP