webleads-tracker


Coronavirus: VW renonce à la construction d'une usine en Turquie

Constructeurs

Le groupe automobile Volkswagen a annoncé mercredi qu'il renonçait à la construction prévue d'une usine en Turquie, en réaction à la crise du secteur automobile causée par la pandémie du nouveau coronavirus.

"La situation n'est pas la même qu'avant le coronavirus", a estimé un porte-parole du groupe, confirmant auprès de l'AFP des informations de presse parues plus tôt dans la matinée.

L'usine devait être installée dans la ville de Manisa, près d'Izmir, à l'ouest du pays, et comptait employer 4.000 personnes.

L'année dernière, le groupe avait déjà repoussé sa décision d'investissement, après que la Turquie eut effectué des opérations militaires controversées au nord de la Syrie.

Cet abandon définitif s'explique désormais par "les effets du coronavirus sur le marché automobile", indique le porte-parole de Volkswagen.

Comme l'ensemble du secteur automobile, le constructeur a été fortement plombé pendant la première partie de l'année par les effets de la pandémie, qui a fait drastiquement chuter ses ventes.

Profitant d'une reprise de la demande, le groupe a néanmoins décidé mardi de mettre fin au dispositif chômage partiel dans l'ensemble de ses usines allemandes à partir de mercredi.

La crise du secteur automobile, pilier de l'économie allemande, menace sur le long terme 100.000 emplois en Allemagne, selon Ferdinand Dudenhöffer, expert du secteur de l'université St Gallen.

Renault, en difficulté financière, prévoit de son côté la suppression d'environ 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France, quatre sites de production étant affectés, dans le cadre d'un plan d'économies de plus de 2 milliards d'euros sur trois ans.

fcz/jpl/bh

© 2020AFP