webleads-tracker


Contrôle Technique : la fin du sursis le 23 juin pose problème

Services

Pendant la période de confinement strict et afin de rassurer les automobilistes qui devaient effectuer leur contrôle technique ou contre-visite à compter du 12 mars dernier, l'ordonnance n°2020-306 avait annoncé un report des délais. Cependant, les modalités de calcul n'en étaient pas clairement définies. Le Ministère de l'Action et Comptes Publics a publié l'ordonnance n°2020-560 qui précise que la date du 23 juin 2020 devient l'échéance butoir pour tous les sursis annoncés...

Le report des délais n'est donc plus corrélé à l'état d'urgence sanitaire.

Si les deux réseaux du groupe SGS, Auto Sécurité et Sécuritest, n°1 du marché français du contrôle technique, se réjouissent que le gouvernement ait adopté une position simple et précise, ils reconnaissent être particulièrement inquiets quant à la mise en application sur le terrain de cette échéance.

 

3 millions de « hors la loi » sur les routes au 24 juin ?

Un simple calcul mathématique permet d'estimer à au moins 1 million, le nombre de contrôles techniques qui ne pourront matériellement pas être réalisés d'ici le 23 juin dans les centres du Groupe SGS et dans les conditions sanitaires souhaitées. Les réseaux Auto Sécurité et Sécuritest représentant environ 30% du marché (2000 centres - 8 millions de contrôles / an), ce chiffre serait donc porté à 3 millions pour l'ensemble du secteur.

 

Trois éléments entrent en ligne de compte :

-           Le nombre de contrôles décalés, dû au sursis accordé : 55% des véhicules qui devaient se présenter en mars dans les centres du groupe SGS France ne l'ont pas fait. Un chiffre qui grimpe à 83% en avril !

-           L'allongement du temps passé pour effectuer un contrôle : la perte de temps liée à l'application des précautions sanitaires est estimée à 20 % (désinfection des équipements, pose de housses de protection, etc.).

-           L'effet de la réforme de mai 2018 : de nombreux automobilistes avaient anticipé leur contrôle entre mars et mai 2018 et se sont donc retrouvés à devoir le renouveler 2 ans après à cette même période, soit en plein confinement (+20% de contrôles par rapport à une année « normale »).

 

Un engorgement défavorable aux précautions sanitaires

Face à cette perspective, les centres des réseaux du Groupe ont massivement réouverts (97% ce 14 mai) et ont déjà élargi l'amplitude de leurs jours et horaires d'ouverture. Ils incitent à la prise de rendez-vous par internet et au paiement en ligne à l'avance pour gagner du temps et éviter les contacts. Mais l'engorgement est déjà palpable (15 jours d'attente en moyenne, contre 2 habituellement) et les risques de ne pas pouvoir assurer correctement le respect des gestes barrières, en plus de mettre en infraction les automobilistes, effraient les dirigeants du Groupe.

 

Un report souhaité à fin juillet

Aussi, ceux-ci demandent un report des délais à fin juillet : « rien qu'au niveau des centres Auto Sécurité et Sécuritest, nous aurons 2,9 millions de véhicules à contrôler entre ce jour et le 23 juin. Au plus fort de l'histoire du contrôle technique, en mai 2018 lors de la réforme majeure, nous avons réalisé 2 millions de contrôles sur une période comparable. Et c'était déjà un exploit ! Nous ne voyons pas comment il est raisonnable de penser que nous serons en mesure d'accueillir tous les automobilistes qui doivent l'être d'ici au 23 juin, avec les précautions sanitaires actuelles » plaident les dirigeants.

 

Une sollicitation justifiée à l'approche de l'été et alors que la voiture risque d'être le moyen de transport privilégié cette année pour les départs en vacances...

 

A propos d'Auto Sécurité : 1er né sur le marché du contrôle technique automobile, le réseau AUTO SECURITE compte aujourd'hui 922 centres sur l'ensemble du territoire et les DOM. En 2019, 1.919 contrôleurs ont réalisé plus de 3.581.000 contrôles obligatoires. www.autosecurite.com
A propos de Sécuritest : SECURITEST assure aux automobilistes un service de proximité et de grande qualité grâce à ses 2.126 contrôleurs agréés répartis dans 1033 centres de contrôle. En 2019, le réseau SECURITEST a réalisé plus de 4.146.000 contrôles obligatoires. www.securitest.fr
A propos de SGS : Leader mondial de l'inspection, du contrôle, de l'analyse et de la certification. Reconnue comme la référence mondiale en termes de qualité et d'intégrité, SGS emploie plus de 97 000 collaborateurs, et exploite un réseau de plus de 2600 bureaux et laboratoires à travers le monde. www.sgsgroup.fr
Par ailleurs en France, SGS est un acteur majeur de la sécurité routière. Avec les réseaux SECURITEST et AUTO SECURITE, SGS est le n°1 du contrôle technique automobile, avec près de 2000 centres de contrôle. SGS France est également agréé par le Ministère, depuis le 23 mai 2016, pour faire passer l'examen du Code de la route sur tout le territoire et dans les DOM-TOM dans plus de 600 centres. Avec ObjectifCode, SGS offre aux candidats de la France entière la possibilité de s'inscrire soit en candidat libre, soit via leur auto-école via sa plateforme interactive www.objectifcode.sgs.com