webleads-tracker


Contrat de 150.000 Saab électriques en Chine!

Constructeurs

Le constructeur Nevs, ex-Saab passé sous pavillon chinois, a annoncé jeudi avoir remporté un contrat de 78 milliards de yuans (11 milliards d'euros) pour la livraison au groupe de leasing Panda New Energy de 250.000 véhicules électriques.

"National Electric Vehicle Sweden (Nevs) et le chinois Panda New Energy ont signé un accord de coopération stratégique prévoyant la livraison par Nevs de 150.000 voitures électriques jusqu'en 2020", indique un communiqué du constucteur.

Ces voitures s'inspirent du dessin de l'emblématique berline 9-3 de Saab.

Le contrat prévoit également la livraison à Panda New Energy de 100.000 véhicules, ainsi que des services, par des prestataires chinois associés à Nevs.

"C'est un accord crucial pour Nevs, pas seulement en termes de nombre de véhicules mais aussi parce qu'il représente un pas important dans la mise en oeuvre de notre vision et de notre plan de développement", s'est félicité Stefan Tilk, numéro deux de Nevs.

Cet accord, qui devrait permettre la création de centaines d'emplois à Trollhättan, berceau de Saab dans le sud-ouest de la Suède, est le second paraphé cet automne par le constructeur.

Nevs avait en effet annoncé en octobre, sans fournir de montant, un partenariat avec la Turquie pour développer une "voiture nationale turque".

Nevs, créée pour reprendre les actifs de Saab Automobiles en 2012, n'a produit des véhicules que durant quelques mois, de fin 2013 à mai 2014.

En proie à de grosses difficultés financières, l'entreprise a restructuré sa dette et trouvé de nouveaux actionnaires chinois au printemps.

L'arrivée de ces nouveaux investisseurs a confirmé la stratégie de la marque, qui est de produire des véhicules 100% électriques pour le marché chinois.

Basé à Shenzhen (sud de la Chine), Panda New Energy ambitionne pour sa part de devenir le numéro 1 mondial de la location de véhicules verts, selon Nevs.

gab/cr

© 2015AFP