webleads-tracker


Constellium: perte nette et CA-6% eu 1er trimestre

Equipementiers

Le groupe Constellium (produits en aluminium) a accusé une perte nette au premier trimestre et des ventes en baisse de 6%, pénalisées par un recul de la demande en Europe et en Amérique du Nord dans le secteur automobile et aéronautique sous la pression de l'épidémie de Covid-19.

Faute de visibilité, le groupe a retiré ses objectifs financiers pour 2020, a-t-il indiqué mercredi dans un communiqué.

La perte nette du premier trimestre s'élève à 31 millions d'euros, contre un bénéfice net de 24 millions un an auparavant.

Le groupe a imputé ce résultat principalement à des éléments financiers (notamment un effet de change négatif sur des profits non réalisés).

Le groupe a vu ses livraisons baisser de 5% et son chiffre d'affaires reculer de 6% à 1,4 milliard d'euros au premier trimestre, mais il a amélioré sa rentabilité opérationnelle.

La pandémie et les mesures prises pour l'endiguer ont pesé sur la demande de ses clients en Europe et Amérique du Nord au mois de mars, explique Constellium, ajoutant que la tendance se poursuivait en avril.

En particulier, "les constructeurs automobiles ont commencé à interrompre leurs opérations à la mi-mars (...) à la fois en Amérique du Nord et en Europe", a indiqué le groupe. "Les constructeurs aéronautiques ont également annoncé des interruptions ou des réductions de leurs activités".

A l'inverse, la demande du secteur emballage est "restée solide", a ajouté le groupe.

Dans ce contexte, Constellium a néanmoins pu améliorer sa performance opérationnelle au premier trimestre, avec un excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté en hausse de 9% à 147 millions d'euros.

Le directeur général Jean-Marc Germain, cité dans le communiqué, a salué une "excellente performance" au premier trimestre, avec un Ebitda ajusté à un niveau "record".

Il a mis l'accent sur la performance très améliorée de la division Structures automobiles et Industrie (AS&I), ainsi que les solides résultats des segments Emballage et Produits laminés pour l'automobile (P&ARP) et Aéronautique et Transport (A&T), malgré des ventes en baisse en raison des conséquences du Covid-19.

Mais M. Germain a dit renoncer aux objectifs financiers 2020 annoncés en début d'année, "compte tenu de l'incertitude autour de l'extension et de la durée des effets de la pandémie".

Il s'est toutefois montré "confiant" sur la capacité du groupe à traverser la crise en mettant en place des réductions de coûts importantes, en réduisant les investissements et en améliorant sa trésorerie: Constellium prévoit ainsi de limiter les investissements à 175 millions d'euros en 2020 (en baisse de 96 millions par rapport à 2019).

Toutes les usines tournent, à l'exception de celles dédiées à l'automobile, pour continuer à servir les secteurs de l'alimentation et des boissons, de la santé, de la défense et des transports, rappelle le groupe. Le redémarrage des usines pour le secteur automobile est, lui, prévu en mai.

sbo/jug/LyS

© 2020AFP