webleads-tracker


Citroën Oli : un concept qui se veut sobre, léger et recyclable

Constructeurs

Citroën a dévoilé jeudi un concept de voiture électrique présentée comme légère, sobre et plus recyclable, en "contrepied des tendances actuelles de l'industrie automobile".

Ce modèle anguleux appelé Oli (prononcer "all-ë") vise un poids d'une tonne pour une autonomie de 400 km, avec une vitesse limitée à 110 km/h "pour une efficacité maximale", a indiqué Citroën en le présentant à Paris, juste avant le Mondial de l'automobile.

Ses portières avant, pare-chocs et éléments de protection sont allégés, a expliqué Citroën dans un communiqué. Et les panneaux de capot, de toit et de plancher de coffre sont en carton alvéolaire recyclé et "extrêmement résistants, sur lesquels on peut se tenir debout".

Ce petit pickup à 4 places, doté d'un étonnant pare-brise vertical, plus facile à changer, et de sièges minimalistes, est conçu "pour être remis à neuf, amélioré et réparé avec des pièces recyclées afin de favoriser sa durabilité, longévité et vies multiples".

Il reprend les recettes de l'Ami, la petite voiture sans permis, électrique et à deux places tout aussi minimaliste, qui rencontre un beau succès sur les routes européennes depuis son lancement en 2020.

L'Oli étrenne aussi le nouveau logo de la marque, un retour aux chevrons des années 1920, mais plus plat, présenté en rouge sur fond noir sur ce modèle.

Pensé pour la location longue durée, Oli inspirera "des idées, des éléments de design et des innovations qui seront déployés sur les futurs modèles de la gamme Citroën", souligne la marque, qui vend notamment des petits SUV C3 et C4 Aircross.

Plusieurs constructeurs comme BMW ou Renault ont proposé récemment des concepts de voitures plus légères et recyclables. En 2007, 60 ans après la Deux chevaux, Citroën avait aussi présenté un SUV compact basique, le C-Cactus, qui avait inspiré un modèle de série, la C4 Cactus.

"Les consommateurs pressentent que l'ère de l'abondance est révolue et que le renforcement des réglementations et la hausse des coûts risquent de limiter leur capacité à se déplacer librement", a déclaré Vincent Cobée, directeur de la marque du groupe Stellantis. "En parallèle, la prise de conscience croissante de la nécessité d'accélérer le changement pour limiter le réchauffement climatique les rend plus écologiquement responsables".

"Citroën pense que l'électrification ne doit pas être synonyme d'extorsion et qu'être écoresponsable ne doit pas être punitif en restreignant notre mobilité ou en rendant nos véhicules moins faciles à vivre", a poursuivi M. Cobée.

tsz/ak/eb

© 2022AFP