webleads-tracker


CFDT et FO Renault satisfaites après les annonces sur l'Alliance

Constructeurs

Le syndicat CFDT du groupe Renault a "salué" mercredi un renforcement "bon pour Renault" de l'Alliance formée avec les constructeurs automobiles japonais Nissan et Mitsubishi, tandis que FO Renault s'est félicitée d'"un retour aux fondamentaux de l'Alliance".

Avec la présentation mercredi par les trois groupes de leur nouvelle stratégie, "la dynamique de l'Alliance est affichée et confirmée, les principes fondamentaux restent forts au terme de périodes de crise", ce qui est une "bonne nouvelle" pour la CFDT, indique ce syndicat dans un communiqué.

"Le principe de leader-follower (avec une entreprise référente pour les deux autres partenaires, ndlr) pour les régions, les véhicules et les technologies prend forme et se concrétise. C'est une opportunité de fabrication croisée pour Renault en Europe et en France", se félicite la CFDT, qui voit dans l'Alliance "un projet industriel plein de promesses".

"La conservation des identités de marques et la capacité à faire preuve de différenciation des trois marques, ainsi que la possibilité de travailler avec d'autres partenaires futurs resteront des points forts de la spécificité de l'Alliance que la CFDT défend depuis les débuts", souligne le syndicat.

FO Renault a salué de son côté "un retour aux sources de l'Alliance" et à ses "fondamentaux", a déclaré à l'AFP Mariette Rih, délégué syndicale centrale FO.

"On va vers de la simplification, de l'équilibre. On redonne la souveraineté à chacun des partenaires", avec "une répartition en fonction des forces de chacun" pour permettre "une pleine expression de chacune des entreprises", dans "un respect mutuel", a estimé Mme Rih.

"On tire les leçons du passé. Mais il faudra voir comment ces principes seront mis en musique, comment on s'adaptera sur le terrain", a-t-elle cependant souligné. "Si c'est simple et clair, ça a des chances de fonctionner", avec "une structure de gouvernance pas trop compliquée", et "chaque entreprise pourra continuer à se construire", a ajouté Mme Rih.

Lors d'une conférence de presse mercredi, Renault, Nissan et Mitsubishi Motors ont annoncé qu'ils visaient désormais prioritairement la rentabilité et mettaient fin à la course aux volumes, rompant avec la stratégie de l'ancien patron déchu Carlos Ghosn.

La nouvelle stratégie resserre les liens entre les trois partenaires, qui prévoient de développer et produire en commun "près de 50%" de leurs modèles de véhicules à l'horizon 2025.

er/bfa/eb

© 2020AFP