webleads-tracker


Bruxelles autorise le rachat de Hella par Faurecia

Equipementiers

Le rachat de l'équipementier automobile allemand Hella par le français Faurecia pour former le septième groupe mondial du secteur a obtenu mardi le feu vert de la Commission européenne, gardienne de la concurrence.

"La concentration envisagée ne soulève pas de problème car les entreprises ne sont pas des concurrents proches et l'opération ne donne lieu qu'à une augmentation très faible de leur part de marché cumulée. En outre, des concurrents puissants demeurent sur les marchés concernés", a estimé la Commission dans un communiqué.

Le rapprochement avec Hella fera de Faurecia le septième fournisseur automobile mondial avec un chiffre d'affaires espéré de 26,5 milliards d'euros en 2022.

Hella fabrique des pièces automobiles, en particulier dans le domaine des éclairages et de l'électronique. Faurecia fournit notamment des sièges, des éléments d'intérieur comme les tableaux de bord, ainsi que de l'électronique et des technologies pour la mobilité propre.

L'équipementier français avait annoncé en novembre qu'il détiendrait 79,5% du capital de Hella, au terme d'une offre publique d'achat lancée fin septembre, après avoir acquis les 60% détenus par la famille Hueck, fondatrice de l'entreprise.

L'opération avait été notifiée à Bruxelles le 10 décembre. La finalisation de la fusion était attendue au début de l'année 2022, après l'obtention de l'accord des autorités nationales et européennes de la concurrence.

aro/mad/abx

© 2022AFP