webleads-tracker


Bourse : Tokyo finit en baisse modérée

Constructeurs

La Bourse de Tokyo a fini en petite baisse mardi, les investisseurs scrutant la tendance un peu apaisée à Shanghai après une chute vertigineuse du marché chinois lundi.

A l'issue des échanges, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a cédé 0,10% (-21,21 points) à 20.328,89 points. Il était tombé à 20.070,62 points (-1,37%) en début de matinée.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a perdu pour sa part 0,52% (-8,44 points) à 1.629,46 points.

La séance a été moyennement active, avec 2,16 milliards de titres échangés sur le premier marché.

Au moment de la fermeture à Tokyo (06h00 GMT), le dollar valait 123,56 yens, tandis que l'euro tendait à remonter à 136,75 yens.

Le plongeon de la Bourse de Shanghai lundi (-8,48%) avait miné dans la foulée toutes les places mondiales.

Mardi, la place chinoise a limité ses pertes. Après avoir ouvert en chute de 4,09%, elle a fini sur un repli de 1,68%.

Ce mouvement a un peu calmé les acteurs à Tokyo qui sont néanmoins restés sur une position attentiste avant l'issue mercredi d'une réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) et avant la publication dans les tout prochains jours des résultats des grandes entreprises nippones.

Sur les 225 valeurs du Nikkei, 140 ont baissé, 76 augmenté et 9 stagné.

Les groupes sensibles à la situation en Chine et/ou devant publier leurs comptes sous peu ont été en partie délaissés: c'est le cas de Mitsubishi Heavy Industries (MHI, -4,51% à 668 yens) qui a signé le plus fort recul du jour, devant Nissan (-4,10% à 1.182 yens) ou encore le fabricant de matériaux divers Nitto Denko (-4,05% à 9.329 yens).

Les firmes de produits chimiques n'ont pas été non plus en odeur de sainteté: Sumitomo Chemical a lâché 3,80% à 683 yens, Mitsubishi Chemical Holdings 3,10% à 786 yens et Mitsui Chemicals 2,63% à 444 yens.

L'action du géant de l'automobile Toyota a pour sa part abandonné 1,30% à 8.077 yens. Le groupe japonais, numéro un mondial depuis 2012, a été détrôné au premier semestre 2015 par l'allemand Volkswagen, en raison d'un fort recul des ventes dans l'archipel nippon, selon des chiffres dévoilés mardi.

Parmi les autres entreprises dans les radars a figuré ANA Holdings (+0,59% à 375,20 yens), le quotidien économique Nikkei ayant affirmé mardi que la compagnie aérienne allait présenter mercredi de bons résultats pour le trimestre d'avril à juin.

L'action du groupe de cosmétiques et produits d'entretien Kao a pour sa part gagné 0,92% à 6.459 yens avant l'annonce de ses résultats semestriels.

Le spécialiste de la photo et de la bureautique Canon a pris 0,24% à 3.919 yens au lendemain de la publication de comptes jugés plutôt encourageants.

Ont été particulièrement privilégiés les groupes de télécommunications à l'exception de SoftBank Group qui a décliné de 1,50% à 6.808 yens. NTT a pris 1,46% à 4.684 yens, sa filiale NTT Docomo 1,67% à 2.465,50 yens et KDDI 0,47% à 3.112,50 yens.

La plus forte hausse de la journée est revenue à la compagnie d'électricité Tokyo Electric Power (Tepco) avec un gain de 4,71% à 801 yens, en raison d'achats de court terme de la part d'investisseurs particuliers, selon des courtiers.

kap/ggy

© 2015AFP