webleads-tracker


Bourse de Francfort: le Dax à son plus bas annuel (-2,17%)

Services

La Bourse de Francfort s'est enfoncée dans le rouge mardi, dans le sillage de Wall Street, pour finir à son plus bas annuel, plombée par Bayer et affaiblie par les tensions autour du budget italien.

L'indice vedette a reculé de 2,17% (-250,06 points) pour finir à 11.274,28 points tandis que le MDax des valeurs moyennes a cédé 2,61%, à 23.410,66 points. L'indice technologique TecDax a fini en baisse de 3,42%, à 2.550,31 points.

La place francfortoise, déjà mal orientée lundi à la suite d'un mouvement de ventes à Wall Street, était plombée dès l'ouverture mardi par une remontée des incertitudes autour du budget italien et une aversion pour les actifs risqués à l'entame de la saison des résultats.

La Commission européenne a durci mardi son bras de fer avec la coalition populiste au pouvoir en Italie en rejetant le projet de budget, une première dans son histoire, et fustigeant "une déviation claire, nette, assumée et par certains, revendiquée" aux règles européennes.

"C'est un moment fort et grave pour nous", a déclaré le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, précisant que l'Italie disposait désormais de trois semaines, selon les règles européennes, pour présenter un budget révisé.

Le net recul du Dow Jones outre-Atlantique en début de séance, affaibli par le recul de plus de 8% des multinationales Caterpillar et 3M après leurs résultats trimestriels, a également pesé sur le Dax.

"La combinaison de risques politiques de plus en plus importants, de nouvelles négatives venant des entreprises et la hausse des taux d'intérêt devrait préoccuper les marchés encore un bon moment", résume Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets.

La chute du titre de Bayer (-9,50% à 69,27 euros) a accentué la tendance. Le géant de la chimie pâtissait après la confirmation aux États-Unis de la condamnation de sa filiale Monsanto pour avoir caché la dangerosité de son désherbant au glyphosate, le Roundup.

La fintech Wirecard (-8,13% à 161,05 euros), le fabricant de semi-conducteurs Infineon (-3,42% à 17,25 euros) et l'éditeur de logiciels SAP (-2,52% à 92,60 euros) ont baissé dans le sillage du secteur technologique à Wall Street.

Deutsche Bank a fini en baisse de 0,88% à 9,31 euros à la veille de la publication de ses résultats trimestriels.

Daimler, qui doit publier ses chiffres jeudi, a fini en recul de 0,65% à 50,48 euros.

Les deux autres constructeurs cotés au Dax, Volkswagen (-1,85% à 139,70 euros) et BMW (-1,26% à 73,50 euros) ont également reculé.

BMW a annoncé mardi rappeler plus d'un million de voitures supplémentaires dans le monde en raison d'un problème dans le circuit de refroidissement des gaz d'échappement, sans lien avec le scandale des moteurs diesel truqués.

ys/tht

© 2018AFP