webleads-tracker


Bosch investit 3 mrds EUR dans les semi-conducteurs

Equipementiers

Le premier équipementier automobile mondial, le groupe allemand Bosch a annoncé mercredi vouloir investir trois milliards d'euros d'ici 2026 pour se renforcer dans les semi-conducteurs, encouragé par les ambitions européennes visant à améliorer l'autonomie du Vieux Continent sur ces composants clés.

"Nous nous préparons à une demande sans cesse croissante de puces", ce qui signifie pour Bosch "de grandes affaires" en perspective, a déclaré le patron du groupe allemand Stefan Hartung lors d'une journée sur les technologies à Dresde.

Ces investissements se feront dans le cadre de l'offensive lancée par l'Union européenne pour rattraper son retard dans les industries de la microélectronique, largement dominées par les fabricants asiatiques.

Marquée par la pénurie des précieuses puces électroniques après la crise sanitaire, l'Europe veut doubler sa part dans la production mondiale de semi-conducteurs de 10 à 20% d'ici la fin de la décennie.

Bosch va consacrer les 3 milliards d'euros annoncés pour agrandir les centres de développement de ses usines de Reutlingen (sud), en Bade-Wurtemberg et de Dresde (est), en Saxe.

L'usine ultra-moderne de Dresde, qui a nécessité un investissement d'un milliard d'euros, du jamais vu dans l'histoire du groupe, a été inauguré il y a un an.

"Le leadership en matière d'innovation commence par les plus petites parties de l'électronique - les puces", éléments incontournables dans les objets du quotidien comme l'automobile, la bicyclette électrique ou les téléphones mobiles, a expliqué M. Hartung.

Connu du grand public pour ses perceuses et l'électroménager, qui représentent moins d'un tiers de ses ventes, Bosch réalise plus de la moitié de son chiffre d'affaire dans le secteur automobile, fournissant des composants clés aux constructeurs.

Le groupe, dont M. Hartung a pris la tête il y a six mois, mise de plus en plus sur les objets connectés et l'intelligence artificielle.

Bosch compte notamment innover dans des systèmes complets pour la conduite automatisée, avec des capteurs pouvant détecter un objet à 360 degrés autour d'un véhicule, comme dans les objets de consommation, avec un module de projection pour lunettes intelligentes.

L'usine de Reutlingen fabrique depuis fin 2021 des puces en carbure de silicium très demandées pour l'électronique de puissance réclamée par la voiture électrique.

© 2022AFP