webleads-tracker


Bientôt une giga-usine de batteries électriques en Angleterre

Constructeurs

La région des West Midlands (centre de l'Angleterre) a annoncé jeudi avoir reçu les plans pour l'implantation à Coventry d'une "giga-usine" chargée de fabriquer des batteries pour voitures électriques, qui devrait créer jusqu'à 6.000 emplois.

Après de premières propositions en février, le conseil municipal de la ville ainsi que l'aéroport de Coventry, co-auteurs du projet, ont déposé des plans pour une future usine géante de 1,7 millions de mètres carrés.

Selon ses partisans, le site pourrait être prêt dès 2025 si ces propositions sont acceptées rapidement, et attirerait 2 milliards de livres (2,3 milliards d'euros) d'investissement.

Il est "essentiel que les West Midlands, "coeur automobile du Royaume-Uni", "se dotent d'une méga-usine" pour préserver leur industrie clé, leur économie et "l'avenir de notre planète", a affirmé Andy Street, dirigeant de la région.

En pleine période de transition vers des technologies plus vertes, les investissements dans les voitures électriques et chaînes d'approvisionnement sont considérés par les dirigeants du centre de l'Angleterre comme un moyen de revigorer son industrie automobile.

Le syndicat britannique Unite a salué ce dépôt de plans, voyant dans la création possible de milliers d'emplois un "énorme coup de fouet" pour l'économie des West Midlands.

"La promesse de 6.000 emplois et de milliers d'autres dans la chaîne d'approvisionnement est exactement ce dont nous avons besoin pour apporter de la stabilité au secteur en ces temps difficiles", a déclaré Steve Turner, vice-secrétaire général du syndicat pour la branche manufacture.

"Il n'y a pas de temps à perdre", a-t-il ajouté, appelant le gouvernement britannique à soutenir ces plans, face à des "concurrents qui dépensent plus et agissent plus vite", en référence aux plans d'une autre "méga-usine" de batteries, dans le nord-est de l'Angleterre, déposés au début du mois par le constructeur automobile japonais Nissan.

Le premier ministre Boris Johnson avait qualifié de "vote de confiance majeur dans le Royaume-Uni" cet investissement post-Brexit qui totalise 1 milliard de livres dans la plus grande usine européenne de Nissan, et générera 6.200 emplois chez Nissan et ses fournisseurs.

Le Royaume-Uni, qui s'est engagé à la neutralité carbone pour 2050, multiplie les annonces à caractère environnemental à l'approche de la réunion internationale COP26 sur le changement climatique, qui aura lieu à Glasgow en novembre.

Johnson a ainsi annoncé l'année dernière interdire dès 2030 la vente de nouvelles voitures à essence et diesel, débloquant 500 millions de livres pour la construction de giga-usines.

csp-cdu/els

© 2021AFP