webleads-tracker


Avtovaz (Renault): retour aux bénéfices

Constructeurs

Le numéro un de l'automobile russe Avtovaz, contrôlé par Renault, s'est montré prudent jeudi quant à son objectif de retour au bénéfice opérationnel en 2018 après des années de difficultés, dont il s'est rapproché avec un premier semestre dans le vert.

Le producteur des Lada, qui subit des pertes annuelles depuis 2012, a dégagé sur les six premiers mois de l'année un bénéfice net de 3 milliards de roubles (environ 41 millions d'euros au taux actuel), contre une perte de 4,4 milliards de roubles (environ 60 millions d'euros) un an plus tôt.

Il a enregistré un bénéfice d'exploitation de 7,6 milliards de roubles (103 millions d'euros).

En plus des lourdes mesures d'économies entreprises ces dernières années, le groupe a expliqué avoir bénéficié du rebond du marché russe après quatre ans d'effondrement.

Ses ventes en volumes ont augmenté de 21% sur un an, aboutissant à une progression de 31% de son chiffre d'affaires à 134 milliards de roubles (1,8 milliard d'euros).

Se félicitant de "la poursuite du redressement" de l'entreprise, son nouveau directeur général Yves Caracatzanis, en poste depuis juin, a mis en avant "une série de risques potentiels pouvant influer le marché automobile russe au second semestre", liées à l'évolution du soutien public, du taux de changes ou du prix des matières premières.

Il s'est contenté de prévoir une marge d'exploitation positive en 2018, comme en 2017, sans se prononcer sur le bénéfice d'exploitation, encore dans le rouge l'an dernier, ni le bénéfice net.

Plombé par une lourde dette et des pertes creusées par la crise économique qui a frappé la Russie en 2014, Avtovaz avait annoncé à l'automne 2016 un vaste plan de redressement prévoyant une recapitalisation totale de plus d'un milliard d'euros, avec la participation de ses actionnaires, notamment Renault et l'Etat russe.

gmo/pop/esp

© 2018AFP