webleads-tracker


Automobile et batterie: les tendances 2020 et prévisions 2021 (CTEK)

Equipementiers

Marquée par la crise sanitaire et deux confinements, l'année 2020 aura bousculé de nombreux secteurs, y compris le marché automobile. CTEK, leader mondial des solutions de gestion de batteries, identifie les grands changements du secteur et livre ses conseils pour l'année 2021.

Décollage de la voiture électrique

L'année 2020, le volume d'immatriculations a passé le cap des 100 000 unités ; une tendance qui devrait se poursuivre en 2021 grâce à l'extension du bonus de 7 000 € jusqu'au 30 juin. Pour encourager le renouvellement du parc, le gouvernement a en parallèle mis en place une prime à la conversion et une quarantaine de nouvelles voitures électriques devraient débarquer sur le marché.
D'après le cabinet de statistique de constructeur automobiles AAA Data, l'électrique séduit en priorité les Parisiens mais également dans les départements comme le Val-d'Oise, la Haute-Savoie, les Bouches-du-Rhône... 

 

Un usage de la voiture qui évoluaient dès la fin du 1er confinement :

  •          19% des interrogés déclaraient utiliser plus souvent leur voiture pour leurs déplacements quotidiens,
  •          Près d'1 français sur 5 envisageait d'acheter une voiture au cours des 6 prochains mois (26% des 18-34 ans, 25% des familles avec enfants(s), et 22% des CSP+)

Etude YouGov pour lesFurets.com

 

L'hybride rechargeable, un phénomène qui prend de l'ampleur

Sur le marché français, l'hybride rechargeable est en train de dépasser l'électrique. L'hybride rechargeable représente seulement 5% du marché européen mais sa croissance est fulgurante. 

En juillet dernier, une étude Adot dédiée au secteur automobile indiquait que 42 % des Français plus intéressés par ce type de véhicule qu'avant la crise sanitaire et économique, au détriment de l'électrique. 

 

« Ces voitures émettent entre 30 et 50 grammes de CO2 au kilomètre seulement, si le conducteur recharge la batterie tous les jours. Sinon, il bascule sur le moteur thermique avec des chiffres d'émission de CO2 deux , quatre fois voire huit fois supérieures au chiffre très bas annoncé par les constructeurs. En étant bien chargée, la batterie permet d'assurer les trajets de tous les jours qui sont de 29 kilomètres en moyenne en France » explique Abel Santirso, Regional Manager CTEK.

 

2021 : un virage engagé vers la tranistion énergétique

Le gouvernement s'est fixé pour objectif de mettre en place 100 000 points de recharge d'ici fin 2021. Début décembre, il y avait 38 départements métropolitains disposant d'une infrastructure de recharge rapide d'au moins dix points de charge en courant continu de 50 kW ou plus. Parmi ces départements, 15 d'entre eux ont équipé plus de 10 % de leur réseau ouvert au public en points de charge rapides. Certains d'entre eux sont à plus de 33 % de l'objectif de fin 2021: le Cantal avec 89 %; les Landes (39 %); la Mayenne (18%) ; la Vendée (17%) ; les Hautes-Alpes (167%) ; l'Hérault (14%) ; Tarn, Ardèche, Gironde et Lozère à 13% ; Ariège et Yonne à 11%.

 

« Les possesseurs de voitures à batterie rechargeable considèrent que le réseau de recharge sur le domaine public reste le principal frein de la mobilité électrique et cette problématique devrait être bientôt résolue. D'après la dernière étude de l'Avere-France, 68 % des sondés se déclaraient exaspérés par les pannes trop fréquentes des installations, l'absence d'interopérabilité des bornes et l'impossibilité de paiement à l'acte » explique Abel Santirso.

 

Un objectif également porté par l'Union Européenne

Le plan européen vise un million de bornes en 2025 et 3 millions en 2030. Côté hydrogène, le but est d'atteindre 500 stations d'ici 4 ans et 1 000 en 2030. Dans l'immédiat, les pistes d'amélioration pour la recharge se portent vers la transparence tarifaire et la facilité de paiement. L'UE veut également instaurer un règlement afin que les batteries des voitures électriques soient « durables et sûres sur l'ensemble du cycle de vie ».

 

D'après, une Etude Enedis menée en décembre 2019 auprès de particuliers possesseurs ou locataires de véhicules électriques ou véhicule hybride rechargeable :

  •          La recharge s'effectue très majoritairement à domicile, les recharges en voirie et au travail restent marginales.
  •          Pour les résidents en maison, 90% des répondants rechargent principalement à domicile.
  •          44% effectuent leur recharge principale sur leur lieu de travail
  •          6% sur des bornes publiques.
  •          64% des interrogés effectuent la recharge une ou deux fois par semaine.

Plus de précisions, rendez vous sur www.ctekemobility.com

 

A PROPOS DE CTEK :

  •          CTEK SWEDEN AB est une marque mondiale leader dans le soin et l'entretien des batteries de véhicules. Les connaissances inégalées du CTEK et l'investissement continu dans l'innovation signifient qu'ils repoussent les limites de la recherche et du développement pour mettre sur le marché de nouvelles technologies uniques de charge des batteries.
  •          CTEK offre au marché des chargeurs et des accessoires fiables et de grande qualité qui sont efficaces, faciles d'utilisation et, surtout, sûrs (pour l'utilisateur, l'électronique du véhicule, la batterie et le chargeur).
  •          Avec des produits et des solutions pour les batteries 6, 12 et 24V plomb-acide et lithium (12V Lifepo4) ainsi que les batteries de véhicules électriques, les produits CTEK sont conçus et testés pour offrir un maximum de performance dans toutes sortes de situations différentes.
  •          CTEK vend plus d'un million de chargeurs de batteries chaque année dans le monde entier et se classe régulièrement au premier rang des tests concurrentiels de chargeurs de batteries indépendants.
  •          CTEK fournit des chargeurs aux fabricants les plus reconnus au monde, notamment Audi, Bentley, BMW, Corvette, Ferrari, Jaguar, Maserati, Mclaren, Mercedes, Porsche et Rolls-Royce.