webleads-tracker


Aluminium: Aleris racheté par un le chinois Zhongwang

Equipementiers

Une société affiliée à China Zhongwang, l'un des principaux producteurs chinois d'aluminium, va racheter l'américain Aleris pour 2,33 milliards de dollars, a-t-elle annoncé mardi, afin de prendre pied aux Etats-Unis -- où elle cible la demande en plein essor de l'industrie automobile.

Zhongwang USA va acquérir Aleris, spécialisé dans la fabrication de produits laminés en aluminium, pour 1,11 milliard de dollars en numéraire auxquels s'ajoute la reprise de 1,22 milliard de dette, selon un communiqué commun annonçant leur accord.

La transaction, qui sera finalisée début 2017 sous réserve du feu vert des régulateurs, permettra à Aleris de conserver son nom, ses clients et opérations -- en particulier sur le robuste marché des matériaux à haute valeur ajoutée pour l'industrie automobile.

C'est l'occasion pour le groupe Zhongwang de conforter son "expansion internationale" et "de prendre pied dans des activités complémentaires", s'est félicité Liu Zhongtian, le milliardaire président du conglomérat chinois, et qui contrôle Zhongwang USA.

Fort de 14 usines à travers le monde, Aleris affiche un chiffre d'affaires annuel d'environ 3 milliards de dollars, et fournit -- outre le secteur automobile -- l'industrie aérospatiale et les entreprises de construction, ainsi que l'armée américaine pour ses véhicules blindés.

Zhongwang USA, qui va racheter l'entreprise américaine, est une société d'investissement possédée par le magnat Liu Zhongtian via Zhongwang International, maison mère de China Zhongwang.

Ce dernier, coté à Hong Kong et basé dans l'est de la Chine, est quant à lui le deuxième fabricant mondial de produits d'aluminium par extrusion (technique de moulage), destinés aux pièces détachées automobiles, articles électroménagers et cadres de fenêtres.

China Zhongwang fait cependant depuis l'an dernier l'objet d'une enquête par le Département américain du Commerce pour avoir cherché -- selon la fédération industrielle américaine du secteur -- à contourner des droits de douane élevés imposés par Washington.

Ces droits de douanes avaient été adoptés en réponse à des subventions jugées excessives accordées par la Chine à Zhongwang.

La Chine représente environ la moitié de l'aluminium produit dans le monde.

© 2016AFP