webleads-tracker


Alpine reste en endurance et s'engage en LMP1 en 2021

Constructeurs

Alpine, que sa maison-mère Renault entend ressusciter en compétition en l'engageant notamment en Formule 1, va également se lancer dans un programme d'endurance dans la catégorie LMP1, ont annoncé lundi ses dirigeants.

Après la F1, la WEC. Alpine, que Renault va relancer en F1, va également faire partie d'un programme d'endurance dans la catégorie LMP1. Une participation à l'ensemble du championnat du monde d'endurance WEC, y compris les 24 heures du Mans, avec une voiture dans cette catégorie, a été décidée dès 2021, ont précisé les dirigeants. La voiture sera développée sur la base d'un châssis Oreca avec un moteur Gibson, soit la formule utilisée actuellement par les voitures de l'écurie suisse Rebellion. Cette écurie doit quitter le championnat WEC à la fin de cette saison, soit après les 24 heures du Mans 2020 qui ont lieu le weekend prochain.

 

Les noms des pilotes en fin d'année

Alpine est déjà engagée depuis 2013 dans la catégorie LMP2 avec l'écurie Signatech-Alpine, qui a remporté trois fois dans cette catégorie l'épreuve mancelle et deux fois le championnat du monde. La catégorie LMP1 voit courir des voitures plus puissantes qui peuvent se battre pour la victoire au classement général. Selon les dirigeants d'Alpine, un "partage d'informations" pourra avoir lieu avec l'écurie F1 Renault, qui va être rebaptisée Alpine l'an prochain.

Les noms des pilotes retenus seront annoncé d'ici la fin de l'année, a-t-on ajouté de même source. Pour l'instant, le programme ne porte que sur 2021 dans le cadre des réglementations existantes mais pourra être prolongé en fonction de leur évolution. Une catégorie "Hypercars" doit notamment faire son apparition en 2021 et une autre baptisée LMPh (pour hybride) qui permettra de faire courir les mêmes voitures au Mans et dans le championnat américain IMSA. Alpine compte déjà une longue histoire de participations au Mans avec notamment une victoire au classement général en 1978 avec l'Alpine A442B, pilotée par Jean-Pierre Jaussaud et Didier Pironi.

 

© 2020AFP