webleads-tracker


Alerte rouge sur la qualité du réseau routier français (40MA)

Services

Il n'aura fallu que quelques années pour que la France sombre dans le classement international de l'entretien des routes. Longtemps 1ère de ce classement, la France glisse aujourd'hui selon le WEF à la 18ème place. Pire encore, il s'agit d'une chute de 11 places en un an. L'association " 40 millions d'automobilistes " appelle l'État à relancer un plan d'urgence d'entretien du réseau routier.

« Il n'est pas concevable que la France ne préserve pas la qualité de son réseau. Il s'agit de notre patrimoine de mobilité » insiste Daniel QuÉro, Président de l'association « 40 millions d'automobilistes ». Avec sa campagne « J'ai mal à ma route » conduite en 2015, l'association « 40 millions d'automobilistes » avait été le précurseur de cette alerte en démontrant la baisse de niveau d'entretien des routes françaises.

« La France délaisse ce qui fait sa force. Avec plus d'un million de kilomètres de voiries, le maillage territorial fait la richesse de notre territoire. En délaissant l'entretien, la France prend le risque d'une dégradation qui obligerait à une réfection totale de la voirie » ajoute Pierre Chasseray, délégué général de l'association. Les professionnels de la route estiment en effet que la réfection d'une route coute jusqu'à 7 fois plus cher qu'un entretien régulier.

À ce mauvais calcul économique s'ajoute aussi le manque de sécurité associé à la dégradation du réseau. Comment assurer la sécurité des français sur un réseau dégradé ? « Abaisser la limitation de vitesse sur le réseau secondaire pour donner l'impression que l'on se préoccupe de la sécurité des Français n'a aucun sens lorsqu'en parallèle, l'État est dans l'incapacité d'assurer une stabilité du niveau de sécurité de nos routes » conclut Daniel QuÉro.

Pour l'association « 40 millions d'automobilistes », l'État doit impérativement lancer un plan d'urgence de maintien du niveau de sécurité de nos routes.