webleads-tracker


Alcoa: résultats trimestriels décevants

Equipementiers

Le géant américain de l'aluminium et des métaux composites Alcoa a annoncé mardi des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, confortant les craintes sur les répercussions aux grandes entreprises d'une conjoncture morose.

Le groupe, qui présentait ses derniers résultats avant sa scission en deux entités indépendantes (Arconic et Alcoa), a enregistré un bénéfice net de 166 millions de dollars, contre 44 millions au troisième trimestre 2015.

Cette performance se traduit par un bénéfice par action ajusté des éléments exceptionnels, référence en Amérique du nord, de 32 cents contre 33 cents espérés en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires de 5,21 milliards de dollars, en baisse de 6,5% sur un an, est aussi inférieur aux 5,33 milliards anticipés par les marchés.

Le groupe explique cette contre-performance par une baisse continue des prix de l'alumine et des réductions de ses capacités et fermetures de sites.

Le prix de la tonne d'aluminium est en chute continue du fait de la baisse de la consommation chinoise, un des plus gros consommateurs de métaux du globe. Le plongeon est de plus de 50% depuis les plus hauts, atteints en 2008.

Pourtant, la production d'aluminium reste inférieure à la demande mondiale et Alcoa a indiqué mardi qu'elle n'allait augmenter que de 3% et la demande de 5%, entrainant un déficit de 615.000 tonnes, toutefois en réduction par rapport au trimestre précédent (775.000 tonnes). Mais la persistance de forts stocks depuis la crise financière de 2008 continue d'exercer une forte pression à la baisse sur les prix.

- L'action plonge de 11% -

A Wall Street, l'action Alcoa a été fortement sanctionnée: elle a perdu 11,42% à 27,91 dollars.

Alcoa "a montré de la résilience malgré des défis auxquels il est confronté à court et à moyen termes", a plaidé Klaus Kleinfeld, le PDG.

Alcoa, qui lance officiellement la saison des résultats des grandes entreprises américaines, semblait payer également la nervosité des investisseurs, pessimistes en raison de la détérioration de la conjoncture économique mondiale.

Les bénéfices des 500 grosses entreprises américaines composant l'indice boursier S&P 500 devraient reculer de 1% au troisième trimestre comparé à 2015, selon les experts. Ce serait ainsi le cinquième trimestre consécutif de baisse, soit la série noire la plus longue depuis la crise financière.

"Les facteurs qui augurent des surprises -- évolution de la croissance américaine, les taux d'intérêt, les prix du pétrole, le dollar et des abaissements de prévisions -- suggèrent que seulement 43% des entreprises vont annoncer des résultats meilleurs qu'attendu", a par exemple prévenu la banque d'affaires Goldman Sachs.

Taux d'intérêt bas, accentuation ou maintien de politiques monétaires accommodantes de grandes banques centrales, incertitudes liées à la présidentielle américaine et au Brexit: telles sont en vrac les raisons des inquiétudes pour des investisseurs, qui espèrent néanmoins trouver dans les bilans trimestriels des raisons de maintenir leur confiance aux actions.

Pour Alcoa, le troisième trimestre a clôturé un chapitre important de son histoire de plus de 125 ans, puisque le groupe sera séparé en deux entités indépendantes à compter du 1er novembre afin de refléter sa diversification, notamment son virage vers les métaux composites et composants de spécialité pour l'industrie aéronautique et automobile.

Il est de plus en plus sollicité par le secteur aéronautique afin de fournir des composants pour les moteurs d'avion à base d'alliages de nickel, de titane et d'aluminium.

Les groupes automobile comme Ford recourent également à des éléments d'aluminium pour des châssis et la carrosserie.

Ces activités vont être regroupées dans une nouvelle société baptisée Arconic. Dirigée par l'actuel PDG, Klaus Kleinfeld, celle-ci sera cotée sur le New York Stock Exchange (NYSE) sous le symbole "ARNC".

L'autre société, qui va garder les activités traditionnelles d'aluminium en perte de vitesse, continuera à s'appeler Alcoa et son symbole boursier reste "AA".

Financièrement, la transaction doit se faire par un échange d'actions existantes contre de nouveaux titres sur la base de trois actions existantes contre une action nouvelle.

lo/jld/csg

© 2016AFP