webleads-tracker


"Airbus des batteries": BASF va créer une usine en Allemagne

Equipementiers

Le groupe chimique BASF a annoncé mercredi la construction d'une usine en Allemagne dans le cadre d'un projet européen de fabrication de cellules de batteries pour en doter l'industrie automobile face à la concurrence asiatique.

Le site choisi à Schwarzheide, dans le Brandebourg, au sud de Berlin, servira à produire des cathodes utilisés dans les batteries lithium-ion. C'est la deuxième usine de premier plan qui va être construite dans cette région, après celle que va ériger le constructeur américain de voitures électriques Tesla à Grünheide.

L'usine de BASF sera approvisionnée en produits semi-finis provenant d'un autre site du géant chimique allemand qui est en construction à Harjavalta, en Finlande.

Ces deux unités doivent démarrer leur activité en 2022, précise le groupe de Ludwigshafen dans un communiqué.

L'usine de Schwarzheide aura une capacité pour équiper environ 400.000 véhicules entièrement électriques par an.

Le projet de BASF fait "partie de notre premier projet européen conjoint sur la production de cellules de batterie", a déclaré le ministre allemand de l'économie Peter Altmaier dans un communiqué séparé.

L'investissement du groupe chimique s'inscrit en effet dans un plan de la Commission européenne annoncé en décembre pour doter le Continent d'une filière de batteries électriques. Il prévoit une aide colossale de 3,2 milliards d'euros d'argent public à un consortium de 17 entreprises, l'Allemagne y contribuant jusqu'à 1,25 milliard d'euros.

Ces aides devraient engendrer 5 milliards d'euros supplémentaires en investissements privés pour permettre ainsi aux Européens, espère Bruxelles, de faire face aux producteurs chinois, très en avance dans ce secteur.

Interrogé, BASF n'a pas souhaité communiquer le montant de son investissement pour le site de Schwarzheide "pour des raisons de concurrence", selon une porte-parole.

L'entreprise a déposé une demande d'aide auprès de la Commission de Bruxelles qui est en cours d'examen.

Toujours en Allemagne, le constructeur automobile Opel, détenu par le Français Peugeot, va construire une usine de production de cellules de batterie pour un montant de deux milliards d'euros à Kaiserslautern, en Rhénanie Palatinat.

jpl/ilp/pcm

© 2020AFP