webleads-tracker


Airbags Takata: Toyota rappelle 700.000 véhicules en Afrique Du Sud

Constructeurs, Equipementiers

La société Toyota South Africa Motors, filiale du géant japonais de l'automobile, a annoncé jeudi le rappel de plus de 700.000 véhicules, parmi lesquels des modèles datant de 2002, en raison d'un problème de sécurité des airbags Takata.

Le constructeur précise que les rappels font partie d'une campagne de remplacement d'airbags Takata, pour lesquels il a été découvert la possibilité d'une intrusion de moisissures qui pourraient entraver le dispositif de gonflage.

"Dans le cas d'une rupture du dispositif de gonflage, des fragments de métal peuvent passer à travers le coussin de l'airbag, pouvant toucher et blesser les occupants dans le cas d'un accident".

La société précise cependant qu'aucun accident ou blessé n'a été causé à ce jour par ce défaut.

Un total de 730.000 véhicules, de différents modèles, datant de 2002 à 2014, seraient concernés, ainsi que d'autres vendus récemment, selon Clynton Yon, porte-parole du constructeur.

Toyota a une usine d'assemblage au sud de Durban, ville portuaire de la côte orientale de l'Afrique du Sud, dont la production est à la fois exportée et vendue sur le marché sud-africain.

Des problèmes constatés sur les airbags Takata avait été mis au grand jour par les autorités américaines en 2014, causant de massives campagnes de rappels. Le groupe japonais a depuis fait faillite.

© 2018AFP