webleads-tracker


Aides à la conduite connectées MAN

Constructeurs

Le 7 octobre 2015, les partenaires du groupe UR:BAN présentaient les résultats de quatre années de recherche sur le terrain de la Messe Düsseldorf et en circulation urbaine réelle. Les spécialistes des trois projets UR:BAN exposent environ 50 véhicules de démonstration, MAN étant le seul constructeur de véhicules industriels représenté avec deux prototypes et une cabine de camion habitable.

Pour MAN, l'interaction entre le chauffeur et le véhicule concernait les trois projets partiels – les humains dans la circulation, système de transports connectés et assistance cognitive. 

Domaine de recherche « les humains dans la circulation »
Dans le cadre du projet partiel « les humains dans la circulation », MAN a perfectionné l'interface entre le chauffeur et le véhicule industriel (interface homme/machine) du point de vue des nouveaux systèmes d'assistance.

Les chercheurs de MAN ont développé un concept d'affichage et de commande pour un régulateur de vitesse « intelligent ». Ce type de système peut enregistrer les données et événements du trajet pertinents pour le véhicule grâce à des cartes numériques et à la communication avec l'infrastructure, comme par exemple les limitations de vitesse ainsi que les séquences des feux de circulation, les virages et les courbes.

« Nous avons ainsi pu modeler l'affichage pour le conducteur de façon ciblée. Pour ne pas détourner l'attention du chauffeur avec des informations du véhicule, ces dernières doivent être réduites au strict nécessaire et être faciles à comprendre. Le résultat devait être l'obtention, pour le chauffeur, d'une conduite détendue, efficace et sûre dans la circulation urbaine », résume Karlheinz Dörner.

Ce projet partiel a rejoint les autres aspects importants étudiés par MAN dans le cadre de UR:BAN : les assistants « vague verte » et le panorama virtuel. Pour ces projets, l'interface chauffeur/véhicule revêt une grande importance.

Image

Domaine de recherche assistant « vague verte »

Dans le projet partiel « système de transports connectés », MAN a développé un assistant « vague verte ». Celui-ci exploite de manière optimale les phases vertes des feux de circulation et permet d'abaisser la consommation de carburant et de réduire l'usure des freins et les émissions sonores.

« Une conduite basée sur des calculs prévisionnels permet d'économiser du carburant, en particulier pour les camions et les bus, car l'accélération d'un 40 tonnes de l'arrêt à 50 km/h demande beaucoup d'énergie. On peut économiser beaucoup de carburant en faisant rouler le véhicule de la façon précise qui ne nécessitera ni arrêt ni redémarrage. C'est précisément ce qu'offre l'assistant vague verte en interaction avec une infrastructure routière adaptée »,

explique Karlheinz Dörner.

Le noyau de l'assistant est un ordinateur de bord qui calcule une stratégie de conduite à consommation d'énergie réduite à partir des informations disponibles concernant le changement des feux de circulation sur le trajet.

Domaine de recherche panorama pour véhicules industriels

Compte tenu de l'espace restreint en ville, les chauffeurs d'autobus urbains sont confrontés dans leur travail à des défis particuliers. Ce sont, notamment, les passagers qui montent et descendent aux arrêts, les croisements avec les piétons et les cyclistes, les rues étroites ainsi que la circulation venant en sens inverse et les changements de voie.

Dans le cadre du projet partiel Assistance cognitive, MAN a développé un système de panorama spécialement adapté aux exigences complexes dans les bus en milieu urbain. Les chercheurs d'UR:BAN présentent ce système sur un prototype à l'occasion de la clôture du projet. Le système identifie automatiquement la situation de conduite actuelle et permet au conducteur de visualiser cette situation sur un écran à partir d'un point d'observation spécialement adapté.

 

Image

Le projet de recherche UR:BAN

Dans le cadre du projet conjoint UR:BAN, 31 entreprises, universités, instituts de recherche et villes se sont associés. Ils développent ensemble des systèmes d'assistance à la conduite et de gestion de la circulation pour faciliter la mobilité urbaine. Leur objectif : un trafic urbain sûr et efficace... et fluide. Le budget total s'élève à 80 millions d'euros, le ministère fédéral de l'économie et de l'énergie (BMWi) le finance à 50 %. Les villes sont au centre de la politique de transports de l'UE, car 70 % des Européens y vivent.