webleads-tracker


Adevinta (Leboncoin) : pertes en baisse, résultats en hausse

Services, VO

Le spécialiste norvégien des annonces en ligne Adevinta, qui possède Leboncoin, a fait état mardi d'une amélioration de ses résultats trimestriels malgré les difficultés persistantes du marché automobile qui affectent les ventes de véhicules d'occasion.

Au deuxième trimestre, le groupe a limité sa perte nette à 14 millions d'euros contre 43 millions il y a un an. Surtout, son résultat brut d'exploitation (EBITDA) a progressé de 8% sur la période, à 146 millions d'euros, ressortant au-delà des attentes.

"Je suis très satisfait de ce que nos équipes ont réalisé malgré la conjoncture macroéconomique difficile actuellement", a commenté le nouveau directeur général d'Adevinta, le Français Antoine Joudeau, dans un communiqué.

En cours de recentrage sur l'Allemagne, l'Espagne, le Benelux et l'Italie, le groupe se targue d'une progression de 10% de ses recettes sur ses principaux marchés, notamment grâce à un fort rebond du site allemand Mobile.de.

Son chiffre d'affaires global, toutes activités confondues, a encore plus fortement progressé, à 417 millions d'euros contre 193 millions au deuxième trimestre de 2021. Pro forma, l'amélioration est de 8%.

Vache à lait traditionnelle du groupe, la France, avec en particulier le site Leboncoin, a contribué à hauteur de 65 millions d'euros à l'EBITDA, contre 54 millions il y a un an, et de 126 millions au chiffre d'affaires, contre 117 millions un an plus tôt.

Dans l'Hexagone comme ailleurs, le secteur des annonces en ligne pâtit pourtant des difficultés de l'industrie automobile, qui peine à fournir suffisamment de voitures neuves à cause d'une pénurie de composants, ce qui freine aussi le marché de l'occasion.

Adevinta continue de faire le ménage dans son portefeuille: après le Brésil et le Bélarus, il est en cours de désengagement d'Australie et d'Afrique du Sud, et a mis en vente ses activités au Mexique.

Ses objectifs pour 2022 restent fermes, à savoir une croissance à deux chiffres (dans le bas de l'intervalle) de son chiffre d'affaires et un EBITDA sous-jacent, c'est-à-dire hors éléments exceptionnels, compris entre 575 et 600 millions d'euros.

Malmenée ces derniers mois à cause des problèmes du marché automobile et d'une défiance plus générale pour les valeurs technologiques sur fond de remontée des taux d'intérêt, l'action Adevinta bondissait 13,26% en milieu de matinée à la Bourse d'Oslo.

phy/map/mj

© 2022AFP