webleads-tracker


7 bombes de la 2e guerre mondiale neutralisées sur le futur site européen de Tesla

Constructeurs

La police allemande a annoncé dimanche que des démineurs avaient dû neutraliser sept bombes datant de la Seconde guerre mondiale sur le futur site de la première usine européenne du constructeur automobile américain Tesla, prés de Berlin.

L'opération de déminage s'est déroulée "sans aucun problème", a déclaré un porte-parole de la police à l'agence de presse DPA.

Les bombes étaient relativement petites et avaient été larguées par des bombardiers américains pendant le conflit.

Le constructeur de voitures électriques Tesla a acheté la semaine dernière un terrain de 300 hectares à Gruenheide, à l'est de Berlin, pour 40,9 millions d'euros.

Tesla prévoit que l'usine, sa première en Europe, commencera à fonctionner en 2021 et produira à pleine capacité 500.000 véhicules par an, dont des SUV Model Y et des berlines Model 3.

Le projet a été critiqué à cause de sa localisation dans une zone boisée, ses détracteurs affirmant que l'opération de déboisement pourrait nuire à la faune locale et à l'approvisionnement en eau potable.

Le patron de Tesla Elon Musk a fait valoir de son côté qu'il ne s'agit pas d'une zone naturellement boisée et que l'usine n'en occupera "qu'une petite partie".

Le groupe, né en 2003, a pris une nette avance dans la voiture électrique, considérée, avec le véhicule autonome, comme l'avenir de l'automobile au moment où les politiques environnementales sont durcies à travers le monde.

Si ses premiers modèles - la berline Model S, le SUV Model X - sont onéreux, Tesla s'est lancé ensuite dans la production de masse avec le Model 3, dont le prix de base de 35.000 dollars permet de séduire les classes moyennes.

mfp/har/avz/lpt

© 2020AFP