webleads-tracker


60 ans d'Alpine: en attendant la nouvelle "berlinette"...

Constructeurs

Les 60 ans de la marque de voiture de sport Alpine étaient fêtés de vendredi à dimanche à Dieppe (Seine-Maritime), son berceau industriel, alors que l'usine normande prépare la "berlinette du XXIe siècle" promise par Renault.

A l'initiative de l'Association des Anciens d'Alpine, créée en 2002, ce grand rassemblement de collectionneurs de la mythique voiture de sport qui fut, avec son modèle A110, championne du monde des rallyes en 1973, a donné lieu à une série de manifestations pour lesquelles 25.000 personnes étaient attendues et près de 800 voitures, exposées le long du front de mer de Dieppe.

Outre les historiques A110 et autres A310, le public pouvait voir "l'Alpine Célébration", le prototype de compétition dévoilé aux dernières 24 heures du Mans auquel ressemblera le modèle sportif de série, la "berlinette du 21e siècle".

la nouvelle Alpine sera présentée en 2016 et sa commercialisation est attendue pour la fin de l'année prochaine ou le début de 2017.

Cette voiture compacte, d'une puissance annoncée de 250 chevaux, devrait permettre à Renault de concurrencer plusieurs modèles sur le marché, dont la Porsche Cayman (275 ch).

Dimanche, un hommage était rendu au père de l'Alpine Jean Rédélé (1922-2007), ancien pilote et créateur automobile, à la mémoire duquel un mémorial a été érigé dans la ville.

L'usine Alpine, fondée en 1955, a été reprise par Renault en 1973.

Longtemps en sommeil, l'établissement (300 salariés) qui n'assemblait jusqu'ici que des versions sportives RS de la Clio, a été redynamisé par la décision de Renault de ressusciter la marque Alpine, d'abord en partenariat avec l'anglais Caterham puis seul quand ce dernier s'est retiré en 2014.

L'usine qui va fabriquer aussi les petites voitures électriques Bluecar destinées à l'autopartage (Autolib') du groupe Bolloré n'ouvrira pas ses portes aux passionnés. Mais les Alpine rassemblées à Dieppe pouvaient en faire symboliquement le tour dimanche.

"C'est sans doute le dernier anniversaire de cette ampleur car nous n'avons plus l'âge. Une nouvelle génération doit prendre le relais", a déclaré à l'AFP André Desaubry, 79 ans, président de l'association, ancien cadre chez Alpine et ex premier adjoint de Martin-Eglise, près de Dieppe.

"Depuis 13 ans nous avons tenté de rallumer la flamme", a-t-il ajouté, exprimant sa satisfaction que Renault ait relancé Alpine.

Selon lui, les premiers modèles de l'A110 se négocient entre 40 et 120.000 euros sur le marché de l'occasion, et les A310 autour de 20.000 euros.

hel/hg/pre

© 2015AFP