webleads-tracker


Plan de relance: 320 M EUR pour la modernisation de l'outil industriel

Services

Le plan de relance, présenté jeudi dernier, comporte un volet de 320 millions d'euros d'ici fin 2022 dédié à la modernisation de l'outil de production industriel, a annoncé lundi la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher.

Dans le détail, le gouvernement a prévu 40 millions d'euros en 2020, puis 140 millions en 2021 et autant en 2022.

Cette enveloppe finance le nouveau programme de "subvention industrie du futur", selon un communiqué du ministère.

Agnès Pannier-Runacher a annoncé la signature du décret permettant l'entrée en vigueur de ce dispositif grâce auquel les PME et ETI industrielles pourront bénéficier d'un soutien financier de l'Etat dans leurs investissements dans les technologies de l'industrie du futur.

Parmi ces investissements figurent notamment les équipements robotiques et de cobotique (la robotique collaborative, où les humains travaillent en équipe avec des robots), les machines d'impression 3D, les machines à commande numérique ou encore les logiciels industriels de conception, de fabrication ou de maintenance.

D'autre part, la ministre a annoncé une nouvelle édition du "Prêt French Fab", qui est destiné à favoriser l'investissement industriel des entreprises. Opéré par Bpifrance, il sera opérationnel à la mi-octobre.

Soutenu par l'Etat à hauteur de 45 millions d'euros, il permettra à Bpifrance d'allouer un total de 400 à 500 millions d'euros de prêts. Ces prêts sont d'un montant allant de 100.000 euros à 5 millions d'euros avec un cofinancement au moins équivalent du secteur bancaire.

Le "Prêt French Fab" avait déjà fonctionné entre 2016 et juin 2019, bénéficiant alors à près de 350 entreprises.

La ministre déléguée à l'Industrie a par ailleurs présenté les deux premiers lauréats du fonds de soutien aux investissements de modernisation de la filière automobile, à l'occasion d'un déplacement à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne) sur le site de la Société Fabrication Outillage de la Brie (SFOB), l'une des PME retenues.

L'autre entreprise distinguée est le Comptoir Général de Ressort Sarrebourg, basé à Sevran (Seine-Saint-Denis).

Plus de 540 projets ont été recensés dans l'appel à manifestation d'intérêt du fonds de soutien à la modernisation de la filière automobile créé en mai dernier et doté de 200 millions d'euros en 2020. Le fonds sera pérennisé en 2021 et 2022.

"C'est en modernisant notre appareil de production que nous maintiendrons nos filières industrielles dans la compétition mondiale", a souligné la ministre. "Notre défi désormais, c'est la rapidité d'exécution", a-t-elle ajouté.

© 2020AFP