webleads-tracker


Mitsubishi: prévisions annuelles améliorées grâce à une cure d'austérité

Constructeurs

Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors, allié de Renault-Nissan, a amélioré mardi ses prévisions 2020/21, grâce notamment à des économies de coûts, tout en prévoyant toujours de rester déficitaire sur l'ensemble de l'exercice.

Le groupe table désormais pour l'ensemble de son exercice se terminant fin mars sur une perte nette de 330 milliards de yens (2,6 milliards d'euros) au lieu de 360 milliards précédemment, après une perte beaucoup plus modeste de 25,8 milliards de yens en 2019/20.

Mitsubishi Motors prévoit sur la même période une perte opérationnelle de 100 milliards de yens (788,8 millions d'euros) contre 140 milliards précédemment, alors qu'il avait réalisé un bénéfice opérationnel de 12,8 milliards de yens en 2019/20.

Sa perte opérationnelle annuelle devrait être plus limitée, grâce notamment à davantage d'économies sur les coûts de fonctionnement de ses usines, les achats du groupe, ses services administratifs et sa recherche-développement.

Son objectif de ventes pour 2020/21 a en revanche été très légèrement abaissé, à 1.460 milliards de yens (11,5 milliards d'euros) au lieu de 1.480 milliards précédemment, ce qui représenterait une chute de 36% sur un an.

Ses ventes sur les neuf premiers mois de l'exercice sont en très forte baisse dans sa principale région d'activité, l'Asie du Sud-Est (-51%), mais aussi en Europe (-64,4%) en Amérique du Nord (-48,1%) et dans une moindre mesure au Japon (-13%).

Sur son troisième trimestre seul (octobre-décembre), ses ventes ont baissé de 30% sur un an, à 377,8 milliards de yens, soit 3 milliards d'euros.

Le groupe a subi une perte nette trimestrielle de 34,1 milliards de yens (269 millions d'euros), après avoir déjà été dans le rouge un an plus tôt (-14,4 milliards de yens).

Il a essuyé une très légère perte opérationnelle de 4,1 milliards de yens (32,3 millions d'euros) sur la même période, une nette amélioration par rapport aux deux premiers trimestres de l'exercice en cours.

Le groupe ne prévoit toujours pas de verser de dividende au titre de l'exercice 2020/21.

mac/etb/clp/

© 2021AFP