webleads-tracker


Les Bourses européennes coulées par Volkswagen

Services

Les principales Bourses européennes ont chuté mardi, entraînées par la tricherie de Volkswagen ainsi que par les inquiétudes concernant notamment les perspectives de croissance de l'Europe et de la Chine.

"L'ensemble du marché est tiré vers le bas" dans le sillage du secteur automobile qui pâtit partout en Europe du scandale Volkswagen, relève Andréa Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

Le groupe Volkswagen a reconnu avoir installé un logiciel truqueur pour fausser les contrôles anti-pollution non seulement aux Etats-Unis, mais sur 11 millions de ses véhicules dans le monde.

La Bourse de Paris a terminé en forte baisse (3,42%). L'indice CAC 40 a perdu 156,99 points à 4.428,51 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,7 milliards d'euros. La veille, il avait progressé de 1,09%.

Sur le terrain des valeurs, les constructeurs automobiles ont été très affectés par le scandale Volkswagen. Renault a chuté de 7,12% à 66,55 euros et Peugeot de 8,76% à 13,86 euros.

La Bourse de Londres a aussi accusé une importante décrue de 2,83%. L'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 172,87 points pour terminer à 5.935,84 points.

La Bourse de Francfort a aussi plongé, entraînée par la nouvelle dégringolade de Volkswagen (-19,82%).

L'indice vedette Dax a clôturé sur une chute de 3,80% à 9.570,66 points, incapable de limiter la casse comme la veille (+0,33%) face à la chute du constructeur automobile, qui a perdu 35% en deux jours. Le MDax des valeurs moyennes a aussi fortement reculé de 2,76% à 19.097,69 points.

Toutes les valeurs du Dax ont terminé dans le rouge.

Daimler a plongé de 7,02% à 66,25 euros et BMW a lâché 6,02% à 79,32 euros. L'équipementier Continental a également dérapé de 3,20% à 179,80 euros.

La Bourse de Bruxelles s'est aussi fortement repliée, perdant 2,91% à 3.346,05 points, tout comme celle de Milan aui a laché 3,33%, l'indice FTSE Mib finissant à 21.032 points.

Le constructeur Fiat Chrysler Automobiles a chuté de 6,21% à 11,93 euros et la holding Exor, son actionnaire, s'est classée lanterne rouge avec une baisse de 6,35% à 38,77 euros.

bur-az/eb/pjl

© 2015AFP