webleads-tracker


Faurecia améliore son bénéfice et relève ses objectifs 2017

Equipementiers

L'équipementier automobile français Faurecia a vu son bénéfice net bondir de près de 30% au premier semestre à 314,4 millions d'euros, et en profite pour revoir à la hausse ses objectifs pour l'année.

Le groupe a bénéficié de la bonne santé de l'ensemble de ses marchés et activités - sièges, intérieurs d'automobiles et mobilité propre - et a enregistré un chiffre d'affaires de 10,2 milliards d'euros, en croissance de 8%.

L'équipementier préfère désormais communiquer sur ses ventes "à valeur ajoutée", qui excluent le négoce de monolithes, métaux précieux utilisés dans la dépollution des moteurs et où il ne joue qu'un rôle d'intermédiaire, une activité qui ne génère aucune valeur ajoutée industrielle.

Ces ventes sont en croissance de 8,4% sur les six premiers mois de l'année, et s'établissent à 8,5 milliards d'euros.

L'équipementier a amélioré sa rentabilité sur le semestre, avec une marge opérationnelle en croissance de près de 20%, à 586,7 millions d'euros, et se réjouit, dans un communiqué, que "toutes les activités (aient) enregistré une hausse de leur rentabilité".

Faurecia, contrôlé par le groupe PSA dont il contribue aux résultats, table désormais pour 2017 sur une hausse de ses ventes "à valeur ajoutée" de 7% contre 6% auparavant, et sur une marge opérationnelle comprise entre 6,6 et 7% contre 6,4 à 6,8% (6,2% réalisé en 2016). Il vise aussi un bénéfice net par action supérieur à 4 euros, et non plus "autour de 4 euros".

La prévision ne change en revanche pas pour le cash flow net - flux de trésorerie - qui devrait être supérieur à 350 millions d'euros.

 

En bonne voie pour 2018

Faurecia se dit aussi "en très bonne voie pour atteindre ses ambitions 2018": 6% de croissance des ventes à valeur ajoutée, 7% de rentabilité, un flux de trésorerie net de 500 millions d'euros, et un bénéfice net par action de 5 euros.

La société s'est séparée il y a près d'un an de sa branche "extérieurs", qui fabriquait essentiellement des pare-chocs, pour se concentrer sur les produits de haute technologie. C'est dans cette optique qu'elle est en train d'entrer au capital de la filiale automobile du groupe Parrot, avec pour objectif d'en prendre le contrôle à partir de 2019.

Faurecia a par ailleurs annoncé mercredi avoir déboursé 193 millions d'euros pour prendre le contrôle du chinois Jiangxi Coagent Electronics, spécialiste des systèmes multimédia en voiture.

"Nous prévoyons de réaliser, avec la combinaison des deux entreprises, environ 1,2 milliard de ventes en 2022", a commenté lors d'une conférence de présentation des résultats, le directeur général de Faurecia, Patrick Koller.

Le groupe a récemment estimé que son activité "mobilité propre" - dépollution des moteurs, véhicules électriques, piles à hydrogène - pourrait progresser de 7% par an en moyenne dans les 15 prochaines années pour atteindre un chiffre d'affaires supérieur à 10 milliards d'euros et dégager une marge opérationnelle de 15%.

Sur le premier semestre 2017, les ventes de cette branche sont en croissance de 8,7%, à 2,2 milliards d'euros, soit 27% du chiffre d'affaires du groupe.

Les sièges d'automobiles, activité la plus importante, marquent la plus belle hausse, 10,1%, à 3,6 milliards d'euros, et les intérieurs d'automobiles - tableaux de bord et garnitures de portes - réalisent une croissance moins importante, +5,8%, et 2,6 milliards d'euros de ventes.

Faurecia réalise la moitié de ses ventes en Europe, avec une croissance toutefois modérée sur les six premiers mois de l'année, de 2,2%, à 4,2 milliards d'euros. Un incendie dans l'usine d'un fournisseur "a perturbé la production de deux constructeurs", et Faurecia estime que ses ventes ont été pénalisées à hauteur de 76 millions d'euros, "impact qui devrait être partiellement compensé" au second semestre.

Si l'Amérique du Nord voit son chiffre d'affaires croître de 7,9% (2,4 milliards d'euros), la croissance est à deux chiffres dans les autres régions: +16,6% en Asie (1,3 milliard) et +78% en Amérique du Sud (388,2 millions).

jul/sl/mcj

© 2017AFP